Alimentation avec un appareil orthodontique

Alimentation avec un appareil orthodontique

Comment manger avec toute cette quincaillerie en bouche ?

Ce texte a pour but de vous donner quelques renseignements sur ce que vous pouvez manger et comment manger les diverses catégories d’aliments pendant tout le temps où vous avez des boîtiers et des fils orthodontiques. Vous allez vite vous rendre compte qu’un traitement orthodontique n’est pas une punition, au contraire! Il est relativement facile de vivre avec cet arsenal sans pour cela se priver de tout ce que l’on aime. Suivre les conseils permet de passer à travers le traitement sans trop de difficultés tout en maintenant sa durée au minimum possible. Chaque fois qu’un boîtier se décolle ou qu’un fil se casse, le traitement ne se poursuit plus comme prévu. Il est donc impératif de prévenir votre orthodontiste afin que le tout soit rectifié le plus rapidement possible et que le traitement reprenne son cours normal.

Gomme à mâcher?

L’aliment le plus dangereux pour les boîtiers orthodontiques est la gomme à mâcher. «Pourquoi je ne peux pas manger de la gomme à mâcher puisque j’aime ça et que tous mes amis qui ont des broches en mâchent? » Ce n’est pas parce qu’on vous en veut ou qu’on aime vous embêter; mâcher de la gomme a pour effet de fatiguer les fils orthodontiques beaucoup plus rapidement; si on veut casser une tige de métal en deux sans avoir de pinces coupantes, il suffit de plier et déplier cette tige plusieurs fois au même endroit et elle va finir par céder; la gomme à mâcher produit le même effet sur vos fils. Elle peut aussi déplacer certaines ligatures et permettre au fil de sortir de son boîtier: la dent est alors libre d’aller là où elle veut et, si ce n’est pas réparé, le traitement s’en trouvera rallongé d’autant.

Faire attention à la manière de manger certains aliments :

  • Tout ce qui est cuit et qui devient, par le fait même, moyennement dur ou moyennement mou peut être mangé comme d’habitude (exemple: carottes ou patates bien cuites, poulet, viande, etc…). Faire attention pour la viande: prendre des morceaux normaux (ne pas enfourner la moitié du steak d’un seul coup car la viande est fibreuse et l’effet serait de déloger les fils). Attention à ne pas gruger des os (poulet ou autres) car ils sont très durs et peuvent facilement décoller un boîtier.
  • Tout ce qui est cru et dur, comme les carottes crues, le chou-fleur cru, le céleri, etc. doit être coupé en rondelles, en tranches ou en bâtonnets fins, d’une épaisseur maximale d’environ 5 mm. Les fils du céleri ne s’entremêleront pas autour de vos appareils si vous le couper en rondelles fines.
  • Les croustilles comme les « chips » conventionnelles peuvent être mangées normalement. Les croustilles plus dures doivent être cassées dans les mains en plusieurs morceaux; on met ensuite ces petits morceaux dans la bouche et on attend que la salive les ramollisse un peu avant de les mastiquer.
  • Le «pop-corn» ou maïs soufflé est très dangereux pour les appareils orthodontiques. Il est très important, si vous ne pouvez résister à l’envie d’en manger, de ne prendre que les morceaux bien soufflés et de les écraser entre les dents du haut et du bas sans faire venir celles-ci en contact complet. Les morceaux non éclatés et non soufflés ne doivent tout simplement pas être mangés car ils sont nettement trop durs.
  • Les céréales dures sont humectées avec du lait afin de les rendre plus molles.
  • Tout ce qui est du genre bonbon ou chocolat ne doit pas être mastiqué ou croqué. Les bonbons durs décollent les boîtiers et les bonbons collants détruisent ou délogent les fils. Pour un bonbon dur, mou ou collant, le mettre dans la bouche et le laisser fondre (c’est encore meilleur car ça dure plus longtemps!). Pour le chocolat dur en tablette, le casser en petits morceaux et mettre un de ces petits morceaux à la fois en bouche pour le laisser fondre. Ne pas oublier de se laver les dents après. Du chocolat très mou, comme une tablette de chocolat Aero, peut être mangé normalement. Attention aux bonbons en jujube! Ne pas les mastiquer, laissez-les plutôt fondre.
  • Il n’est pas recommandé de manger le maïs sur l’épi. Ôtez les grains avec un couteau et mangez les grains ainsi ôtés de l’épi.
  • Ne pas croquer un cube de glace car c’est excessivement dur et cela fera décoller un boîtier.
  • Vous pouvez manger des noix, mais il ne faut pas que l’épaisseur de celle-ci dépasse celle d’une demi-arachide ou d’une demi-amande. Si c’est le cas, cassez la noix pour la réduire en plus petits morceaux avant de la manger.
  • Attention à la croûte de certains pains (baguette). Celle-ci peut être très dure et favoriser le bris de vos appareils.
  • Si vous mangez un fruit à noyau, faire attention à ne pas croquer ce dernier. Ôtez-le avant de manger le fruit. Même chose pour les olive
  • Si vous voulez manger une pomme, la couper en quatre et enlever le centre.
  • N’oubliez pas que les crayons, les ongles et certains autres objets durs, qui sont parfois portés à la bouche, ne font pas partie de ce qu’on appelle « aliments ». Mordre sur un crayon peut très facilement décoller un boîtier ou casser un appareil. Ne mordez pas les fourchettes ou les cuillères de table.

Informations supplémentaires

Certains instruments de musique ont des embouts qui viennent entre les dents lorsque vous jouez. Apportez l’embout de l’instrument à votre orthodontiste pour qu’il puisse voir où celui-ci vient en contact avec les dents ou les appareillages. Il pourra alors vous conseiller.

Pour protéger l’intégrité de vos appareils, il est également important de faire particulièrement attention lorsque vous pratiquez certains sports. Dans certains cas, le port d’un protecteur buccal peut être nécessaire (il est bien sûr interdit de pratiquer la boxe). Utilisez un protecteur de type «bouillir et mouler» et remoulez le protecteur régulièrement durant le traitement afin d’accommoder le mouvement dentaire. Ces appareils peuvent être achetés dans notre clinique, en pharmacie ou dans les magasins de sport.

Vous pouvez vous baigner avec vos appareils car ils ne rouillent pas. Faire attention à ne pas se tirailler et accrocher ainsi vos appareils dans le chandail du voisin. C’est mauvais pour les appareils… et pour le chandail.

 

Bris d’un appareil

Si quelque chose casse en bouche, même si c’est seulement 1 ou 2 jours avant le rendez-vous, qu’il y ait ou non de la douleur ou de l’inconfort, nous prévenir immédiatement afin qu’on puisse se préparer en conséquence et ne pas prendre trop de retard lors du rendez-vous. Aidez-nous à vous aider.

Les 2 ou 3 jours qui suivent chaque rendez-vous, surtout en début de traitement, les dents peuvent être douloureuses. C’est malheureusement normal. Il faut, durant cette période, manger des aliments mous. Si la douleur est trop intense, un analgésique peut être pris (ex.: Tylénol, Advil).

 

La cire en bâtonnets

Elle vous est donnée lors de la mise en bouche des boîtiers et des fils ne doit être utilisée que si vous ressentez une irritation quelconque lors du traitement. Prévenir alors votre orthodontiste de cet inconfort afin qu’il fasse les correctifs nécessaires. Cependant, les premiers 7 à 10 jours sont une période d’adaptation et l’irritation que vous allez ressentir (qui vous fera penser à une sensation de brûlure au niveau des lèvres et des joues) va tranquillement s’atténuer. Durant cette période, résistez au désir de mettre de la cire car les lèvres et les joues se renforçant, l’irritation disparaîtra. Pendant ces 10 jours d’adaptation, ne mettez de la cire que si un ulcère se déclare.

Il n’y a aucune raison d’être inquiet lors d’un traitement d’orthodontie. Si quelque chose vous semble curieux, n’hésitez pas à nous téléphoner. Il nous fera un plaisir de répondre à vos questions et nous règlerons le problème s’il y en a un.

Poser une question ou laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *